dimanche 13 janvier 2008

La petite histoire d’une maman au grand cœur et de ses bagels aux brisures de chocolats

Laisser moi vous raconter la petite (longue) histoire de ces bagels.

Il était une fois, une maman au grand cœur qui, la fin de semaine dernière, promis à son grand, qu’à son retour du collège, le vendredi suivant, il aurait, pour récompensé une semaine de dur labeur, de bons bagels aux brisures de chocolats qui l’attendraient. Le dit vendredi arrivé, la maman au grand cœur, celle qui adore son grand, tient donc sa promesse et commença de ses blanches mains (aidé de sa map qu’elle adore) à lui confectionner les dits bagels. Mais fidèle à son habitude, la maman au grand cœur, fit encore une fois, quatre choses en même temps, soit le lavage, le ménage, la supervision d’un petit ange cornu qui se promène partout en faisant les 400 cents coups. (lire ici : aller jouer dans les plats du chien, lever le couvercle de la toilette et y tapoter l’eau allègrement de ses jolies menottes potelées, ouvrir toute les armoires qui ne sont pas sécurisées et tenter de les vider et pour couronner le tout, monter debout sur une chaise et y danser joyeusement.) se rendant compte qu’elle a oublié de mettre la palette de pétrissage dans le moule de la map et que maintenant que tous les ingrédients y sont, elle du se frayer un chemin, à travers la levure, la farine et l’eau pour y insérer la dite palette. L’opération réussie, la maman au grand cœur, repart sa map. Des bruits bizarres provenant de la dite map attirant l’attention de la maman au grand cœur, qui étaient bien occupé à tenter (le mot est juste) de ramasser le bordel que son petit ange cornu venait de faire.. elle se pencha sur le hublot de la map, pour apercevoir une bouilli, de la bouilli, elle ne fit donc ni un ni deux, et ajouta un peu de farine et reparti la map.


Ouf! On respire...le bip de l’ajout des ingrédients se faisant entendre la maman au grand cœur, arrêta tout, même sa map et décida d’y jeter une grosse poignée de brisures de chocolats. Erreur. La pâte qui était d’un beau blanc devint vite d’une couleur brunâtre douteuse, ce n’était pas du tout le résultat que la maman au grand cœur voulait. La pâte devint vite aussi très compacte et n’écoutant que son courage, la maman au grand cœur ajouta dans le moule de sa map, un peu d’eau question d’alléger le tout. RE ERREUR, la pâte trop compact, fit éclabousser l’eau un peu partout à l’intérieur de la map. La maman au grand cœur, décida donc de sacrer (lire ici mettre impatiemment) à la poubelle, la pâte qui devait servir à confectionner de bon bagels aux brisures de chocolat. La maman au grand cœur fit donc quelques respirations ballon et souffla une bonne trentaine de bougies, comme dirait sa nièce Gaby ; ). Devenu maintenant zen et n’écoutant que son grand cœur recommença les (mau)dits bagels, en prenant bien soin cette fois d’ajouter la palette de pétrissage avant toute autre chose. Mais la maman au grand cœur, n’etant pas toujours de celles qui apprennent de leurs erreurs, continua donc de faire ses 4 choses en même temps et oublia de sortir la pâte de la map après 15 minutes de levée, bon pas grave, elle laissa la map terminer son cycle. Lorsque le cycle fut enfin terminé, elle divisa la pâte en 2 et ajouta des brisures de chocolats en la pétrissant légèrement le sourire aux lèvres. FIN

Voici donc cette fameuse recette, qui vaut vraiment la peine d’être faite, en prenant soin par contre d’y porter toute votre attention.



Bagels maison

1 ¼ tasse (300 ml) d’eau
1 c. à thé de sel
2 c. à table (30 ml) de miel
3 ¾ tasses de farine tout usage ou à pain
1 ¾ c. à thé de levure
1 c. à table (15 ml) de sucre pour pocher

Mettre tous le ingrédients, à l’exception du sucre, dans le moule de la map, selon l’ordre indiqué par le fabricant. Choisir le cycle dough, une fois le pétrissage terminé laisser lever 15 minutes dans la map, puis arrêter le cycle. Ou faire comme moi laisser la map terminer son cycle. Retirer la pâte de la map, la dégonfler sur un plat de travail fariné. Séparer la pâte en 8 boules et la façonner en bagel (en incorporant des brisures de chocolat, ou encore des graines de sésames ou bien des graines de lin). Recouvrir une plaque à biscuit de papier parchemin, y déposer les bagels, recouvrir d’un linge de table et laisser lever 20 minutes dans un endroit chaud à l’abri des courants d’airs (le four éteint, la lumière allumé). Pendant ce temps, amener à légère ébullition une casserole d’eau (l’eau ne doit pas bouillir à gros bouillon) retirer les bagels du four et le préchauffer à 350ºF Ajouter la cuillère à table de sucre à l’eau bouillante et y pocher les bagels, quelques uns à la fois, 1 minute de chaque côté. Retirer les bagels de la casserole à l’aide d’une cuillère trouée et les remettre sur la plaque à biscuit.
Cuire au four de 15 à 20 minutes

Si désiré : Badigeonner avec 1 œuf battu additionné d’une cuillère à table d’eau. Garnir avec des graines de sésame, de pavot, de lin etc…personnellement je ne badigeonne pas d’œuf.

Source : Selène méthode modifiée (voir la méthode originale ici)

4 commentaires:

lydian a dit...

J'adore lire ce genre d'histoire, je m'y retrouve complétement!

Lise a dit...

J'espère que ton grand a apprécié tous tes efforts.

Esther B a dit...

Ton histoire m'a fait sourire...
Mais c'est ça le rôle d'une maman, faire plaisir à ses enfants même si des fois ça ne va pas comme on veut:))
Finalement tes bagels sont très beaux!!

Julie a dit...

il vaut toujours mieux en rire, eh oui mon grand a totalement adoré les bagles, je pense avoir "pogné" le contrat dans faire à chaque fin de semaine.. j'imagine que cela va mieux aller la prochaine fois :)Esther, je les trouve moins bien reussi que mes premiers (les multigrains) probablement parce que je n'avais plus tellement de patience au moment de les faconner...